Moseka Ambake

Moseka Yobo Ambake est née le 29 août 1956 à Kinshasa. Mariée et mère de quatre enfants, elle est créatrice et réalise des peintures à l’huile, gouache et aquarelles ainsi que des sculptures en terre cuites.

La famille de Moseka provient de la région de l’équateur au Congo, l’actuel République Démocratique du Congo. Son grand-père immigra à Léopoldville (Kinshasa) pour les besoins du service militaire. Moseka y fréquenta les classes primaires d’une école de Yolo sud. Elle entreprit ses études secondaires à L’I.S.E.M mais la situation politique et les conditions la poussèrent à abandonner l’école. Moseka se tourna alors d’abord vers le théâtre travaillant avec le célèbre maître « Toro ». Elle persévéra deux ans dans ce métier dont elle rappelle qu’il fut très intéressant.

C’est à cette même époque qu’elle rencontre son mari, Thierry Dartois, architecte d’intérieur avec qui, l’art trouvait naturellement sa place dans le foyer. Pour se distraire Moseka se mit à peindre les murs de sa maison. Intéressé par le caractère personnel de ces esquisses, Théo Verwilghen, aquarelliste renommé, prenait part à ces échanges et discussions artistiques.


Moseka peignit d’abord des intérieurs, peuplés de canapés et de coussins où apparaissent des personnages. Lorsque le ménage déménagea au Mont Ngafula, une colline en dehors de la ville située sur une hauteur et vouée aux grands horizons, Moseka se mit à énormément peindre pour le plaisir et à offrir ses oeuvres à ses ami(e)s.

Sa vocation s’affirmant, il fut question pour elle de suivre une formation plus systématique à l’académie des beaux-arts. Monsieur Théo Verwilghen, professeur à l’académie, fut catégorique : « Non, vous allez gâter votre talent ! ». Elle retient surtout aujourd’hui que pour devenir un bon artiste, il faut encore et surtout consentir aux efforts.
Pour Moseka, un peintre est quelqu’un qui découvre sans arrêt de nouvelles techniques et de nouveaux sujets qui s’expriment par elles. Moseka s’excite à faire de nouvelles découvertes ; elle regarde tout, les sujets, les couleurs, l’évolution des techniques en gardant de l’audace dans ses conceptions et réalisations. Admirative des oeuvres de Dali, saisie par le ton et les couleurs de Van Gogh et Chagall, elle n’oublie pas non plus les peintres populaires. Eloignée des études systématiques de l’histoire de l’art, un sentiment pour elle, est difficile à discuter, on aime ou on n’aime pas.



Expositions (1986 - 2017)

2016 - Peintures, Exposition RodeArt au Centre culturel de Rhode-Saint-Genèse (25 novembre au 4 décembre 2016), Rhode-Saint-Genèse, Belgique
2014 - Peintures et sculptures, Exposition « Femmes et animaux » au restaurant Inzia (vernissage : 13 décembre 2014 de 17h à 20h), Ixelles, Belgique
2012 - Peintures et sculptures, restaurant Inzia (vernissage : 6 décembre 2013 de 16h à 19h), Ixelles, Belgique
2011 - Résidence de l’artiste (26 et 27 Novembre 2011), Alsemberg, Belgique
1998 à 2016 - Résidence de l’artiste (2 fois), Linkebeek, Belgique
- La grande écluse, Bruxelles, Belgique
1998 - Skoto Gallery, New York, USA
1997 - De Zwarte Fles, Zwijnaarde, Gent, Belgique
- The Ohio State University, USA
1996 - Alexandre Gallery, Maasmechelen, Belgique
- Casa Di Moseka (Atelier et magasin de l’artiste), Matongé, Bruxelles, Belgique
1995 - C.C. Sittard, Sittard, Pays-Bas
- Galerie de Waterloo, Résidence de l’artiste, Bruxelles, Belgique
- 198 Gallery, Londres, Royaume-Uni
1994 - African Queen Art Gallery, Bruxelles, Belgique
- Hamburgische Museum für Volkerkunde, Hamburg, Allemagne (Rétrospective)
- Ici & Là-bas, femmes d’Afrique, Créatives, Belgique
1993 - Musée royal d’Afrique Centrale, Tervuren, Belgique (Rétrospective)
- Tat Art Gallery, Bruxelles, Belgique
1992 - African Art Events, Maastricht, Pays-bas
- Galerie Nast, Paris, France
- Tat Art Gallery, Bruxelles, Belgique
1991 - Newton Galleries, Johannesburg, Afrique du Sud
1986 – 1991 - B.C.Z, Banque Commerciale, Kinshasa, Ex-Zaïre
- Plusieurs expositions à la Galerie Louis Van Bever, Kinshasa, Ex-Zaïre.

 

 

HOMEArtistes